Rencontres du Tourisme 2017

Retrouvez ci-dessous les présentations des Rencontres du Tourisme 2017 ! 

 
rencontres-du-tourisme-2017

Interventions de David Olivier (Directeur) et Véronique Beaud (Présidente) pour l'Office du Tourisme Haut Jura Saint-Claude : 
rencontres-du-tourisme-photos-2017

La présentation de Jean Pascal Chopard, pour le Comité Départemental du Tourisme du Jura : 
rencontres-du-tourisme-2017
Bilan de l'Atelier n°1 : Qui sont nos vacanciers ?
 

Quatre profils types sont proposés : Familles/Sportifs/Séniors/Étrangers pour établir les attentes et caractéristiques de nos touristes. Il en ressort que:

  • Les familles recherchent la proximité, la diversités des activités et l’accessibilité. Ils font attention aux tarifs,

  • Les sportif viennent en groupe et recherchent les tarifs les plus bas,

  • Les seniors recherchent la sécurité et sont intéressés par les visites culturelles,

  • Les étrangers sont à la recherche du dépaysement et viennent en train.

Cependant ces profils semblent réducteurs car très transversaux. Une découpe par saison semble plus pertinente.

  • En hiver : Les touristes sont peu mobiles et recherchent la proximité. Or il n’y a  aucune liaison avec Bellegarde. Le musée de l’Abbaye remarque que les touristes viennent quand même depuis les Rousses et Monts Jura pour visiter Saint-Claude.

  • En été : Les touristes se déplacent dans tout le département et n’hésitent pas à louer une voiture.

Les clientèles “Couple” et “Scolaire” peuvent être aussi ajouter à la découpe des profils types.

 

En terme de provenance, 90% de nos touristes sont français; du nord de la France, de Bourgogne et plus récemment de Côte d’Or et de Lyon. Les autres sont principalement des Anglais, Belges, Allemands, Hollandais. aujourd’hui nous avons aussi des Tchèques, Russes, Américains, Asiatiques qui viennent découvrir le Jura.

 

Les hôtels de Saint-Claude accueillent aussi des touristes d’affaires et le surplus des stations de ski en hiver.

 

Une clientèle à la journée se développe aussi. Provenant du pays de Gex, Genève et Lyon, ils viennent pour les activités sportives et n’hésitent pas dépenser sur le territoire.

 

TOUS veulent des infos sur les cascades. Il est nécessaire de faire un travail de signalisation et de diffusion du flyer “Sites naturels et petites randonnées” auprès des professionnels. Ils sont jeunes (25/30 ans).

 

Les touristes sur le haut sont des touristes fidèles qui reviennent d’une année sur l’autre.

Ils viennent pour un weekend ou une semaine.

 

L’atelier a permis de soulever plusieurs problèmes :

  • Le manque de signalisation pour aller aux cascades. Il existe un document à l’Office de tourisme, mais celui-ci n’est pas assez diffuser auprès des professionnels. M. Gresset parle d’un projet de circuit balisés reliant les cascades.

  • Le manque de transport et de liaison entre les grandes gares de L’Ain (Bellegarde) et de la Suisse (Genève) vers le territoire. Pourquoi ne pas mettre en place une gélinotte en été ?

  • La disparition progressive des gîtes de grande capacité et surtout pouvant accueillir des groupes d’enfants.

  • Le manque de restaurants ouverts le weekend et surtout le dimanche soir.

 

Des propositions ont aussi été émises :

  • Le développement du tourisme de nature, respectueux de l’environnement ainsi que de l’écomobilité (covoiturage…). Quelles solutions possibles pour améliorer le transport des touristes sans grand financement ?

  • Un tour de garde des restaurateurs pour garantir l’ouverture aux touristes le dimanche soir.

rencontres-du-tourisme-2017

Bilan de l'Atelier n°2 : Comment s'adapter aux conditions climatiques ?

Nos ateliers ont rencontré un franc succès tant par le nombre de prestataires que par la diversité de leurs fonctions

➤Centre de vacances

➤ Hébergeurs

➤ Prestataires d’activités (centre équestre, canyoning, musher)

➤Loueurs de matériel sportif

➤Elus

➤Représentant du Parc Naturel Régional du haut-Jura

L’atelier s’est déroulé de la manière suivante : en cinq minutes, nous avons exposé le déroulement de l’atelier en donnant les fils conducteurs : quelles activités, quelles animations au fil des saisons, rythmées par les conditions climatiques, destinées à nos vacanciers de différents âges, sommes nous capables de proposer au fil des différentes saisons ?

Après plusieurs minutes de réflexion, chaque personne a pu présenter et développer une ou plusieurs idées en interaction avec l’ensemble du groupe.

 

En dehors de ces propositions, des remarques sont apparues au cours de nos échanges :

  • Sensibiliser le public à l’environnement et à l’écologie.

  • Être réactif lors d’un hiver sans neige et savoir proposer rapidement des activités.

  • Mettre en place, avec les restaurateurs, un repas typique, un jour par semaine dans différents restaurants.

  • L’accueil est un point des plus importants, tant dans les bureaux d’informations que dans les hébergements, restaurants, commerces et aussi de la part des prestataires d’activités.

  • Mettre en avant la relaxation, le bien être, le cocooning et le soin à la personne. Proposer de ne rien faire et de se détendre.

  • Développer les événements sportifs et les compétitions.

  • Pouvoir se déplacer sans voiture tout au long de l’année.

  • Développer la connaissance de la flore, des plantes comestibles et proposer des ateliers cuisine, confiture après la cueillette.

  • Mettre en valeur le silence.

  • Valoriser, tout au long de l’année, notre patrimoine et vie culturelle.

  • Les prestataires pourraient avoir plusieurs compétences : la polyvalence des moniteurs / accompagnateurs, ils pourraient aussi être masseurs ou autre.

rencontres-du-tourisme-2017
Bilan de l'Atelier n°3 : Soyez notre guide ! 

Echanges et idées sur nos éditions à venir
 

L’atelier “Soyez notre guide” s’est déroulé en deux étapes :

 

> Dans un premier temps il était question de faire le point sur nos éditions depuis 2011 (année de création de l’Office de Tourisme sous forme d’EPIC), plus particulièrement les guides touristiques.

Les participants ont apporté leurs remarques et avis sur l’évolution des guides. Au départ en 2011, un guide est sorti par saison (un pour l’hiver et un pour l’été) et depuis 2015, un seul guide est réalisé pour l’année.

 

Les points positifs retenus sont :

  • une amélioration sur les visuels,

  • une meilleure qualité d’image

  • une qualité d’informations,

  • une meilleure présentation générale,

  • un classement plus clair de l’offre touristique.

De plus, le guide touristique unique permet aux visiteurs d’avoir une vision globale des activités du territoire, en toutes saisons. C’est donc un bon outil de promotion du territoire pour attirer et inciter la clientèle touristique hivernale à revenir en été, et inversement.

 

Cette discussion nous a permis d’enchaîner sur la carte touristique présente dans chacun des guides. Il en est ressorti plusieurs commentaires, dont un problème de lisibilité sur certaines cartes et la difficulté pour s’orienter et se repérer (points d’intérêt, reliefs). A partir de là, nous avons pu aborder le sujet de la carte touristique participative, notre second temps d’atelier.

 

> Dans le second temps, une réflexion a été introduite et mené autour d’une carte touristique participative du territoire, dont la création se ferait en collaboration avec les acteurs du tourisme et habitants locaux, dans le cadre d’un groupe de travail. Cette création permettra d’effectuer une refonte totale de la carte, en ayant donc la possibilité d’y intégrer des éléments nouveaux et pertinents, à savoir des partages d’expérience et des informations “de souche” provenant des locaux (prestataires d’activité, restaurateurs, hébergeurs, habitants,...).

Les participants à l’atelier ont bien accueilli cette idée, et lors des échanges, ont souligné l’aspect novateur de cette démarche, qui pourrait apporter une belle évolution, dans la continuité des éditions actuelles de l’Office de Tourisme. Ils ont également émis quelques remarques sur les éléments importants à ne pas oublier lors de la (future) réalisation de la carte.

 

Un groupe de travail sera donc constitué prochainement, avec les personnes intéressées, pour travailler sur ce projet de carte touristique collaborative. Il sera dans un premier temps question de réunir toutes les idées et suggestions pour rendre cette carte la plus attractive et la plus cohérente possible, qui puisse correspondre au mieux aux attentes des clientèles touristiques.

 
rencontres-du-tourisme-2017-veronique-beaud-5-370

Bilan de l'Atelier n°4 : Mieux communiquer à l'ère du numérique !

OUTILS / BESOINS :
  • Lister offre « à 30 minutes », « à 1 heure » pour chaque hébergement (surtout en été) sur le site internet via la carte interactive

  • Logiciel sur la Taxe de Séjour à disposition de tous

  • Faciliter l’accès aux données / mise à disposition des outils Montagnes du Jura et Jura Tourisme : logos, photothèque

  • Mutualisation de la centrale de réservation et pouvoir mieux communiquer avec d’autres territoires ; proposer tous les produits liés (comme les compagnies aériennes) ; Widget réservation en ligne (lien centrale) ; développer outil de réservation des restaurants via la place de marché

  • Faire plus de liens entre les hébergements, les prestations d’activités et de service (bus, taxis,…) L’idée serait de na payer qu’une seule fois Place de marché « Achetez à Saint-Claude » Livre d’or dématérialisé ?

  • Trouver un lien avec les cartes d’hôtes ou sur les réseaux sociaux pour inciter les clients à donner son avis

  • Maximiser l’impact des réseaux sociaux ; kit des usages sur les réseaux sociaux : permettrait de faire plus de viralité (quelle utilisation de quel hashtag ?) ; créer plus de liens entre les réseaux sociaux de l’Office et des prestataires (exemple LH : avec le Saint-Hubert)

  • Développement de forfaits sur une moyenne forfaitaire ( ?)

  • Développement d’une boutique / d’un outil de vente en ligne

  • Salon de la première fois : sur le ton humoristique

  • Clip / YouTube : mise en valeur des prestations avec un œil plus ludique, plus humoristique, sous la forme de gag

  • Identité / image du territoire plus ludique

  • Mutualiser la mise à jour des sites par rapport aux bases de données : avoir une seule interface à renseigner

  • Visites virtuelle des lieux

  • Proposition de circuits de randonnée en téléchargement en format PDF, GPX

  • Recensement des activités en fonction de la météo


ATTENTES :

  • Penser au Plateau du Lizon en intégrant plus la Région des Lacs dans la communication

  • Mail de rappel pour le versement pour la taxe de séjour

  • Insérer la marque Montagnes du Jura sur son site internet et ses éditions papiers et accéder à la photothèque départementale

  • Laissez plus de place pour les témoignages des clients

  • L’aide à la création d’un site personnel via des maquettes pré montées, des kits prêt à l’envoi extension du nom de domaine de l’Office de Tourisme : permet d’optimiser le référencement et d’harmoniser l’offre du territoire + proposer de la traduction de contenus pour les prestataires

  • Conseil sur les sites déjà existant (cf Ain Tourisme)

  • Programmation d’e-letter vers le grand public

  • Envoi d’actualités par SMS aux clients sur le territoire

  • Office de Tourisme au service des partenaires lors de participation à des Salons ou des actions de promotion

  • Accroître les ventes en ligne et mise en place d’outils

  • Formation sur le référencement ; former les prestataires sur les outils existants du site internet (carnet de route, agenda,…)

  • Plus de liens entre les partenaires eux-mêmes pour faciliter la communication (avoir les logos à disposition)

  • Partenariat de l’Office de Tourisme avec Abritel pour avoir des réductions pour les prestataires (comme l’Office de Tourisme Saint-Laurent Grandvaux)

  • Avoir l’ouverture et la fermeture des restaurants (LEI / écrans ADN)

  • Avoir les statistiques liées à la Centrale de Réservation

  • Question contrat de location obligatoire création d’une boîte à outils

Et en bonus quelques photos souvenirs de la journée :-)  
  • rencontres-du-tourisme-2017
  • rencontres-du-tourisme-photos-ot-9-371
  • rencontres-du-tourisme-photos-ot-11-372